Levée de fonds : 4 conseils à appliquer et 2 erreurs à éviter

Patrick HannedoucheVous envisagez de faire une levée de fonds ? Avant de vous lancer dans cette course de fond(s), bénéficiez des conseils exclusifs de Business Angel France pour Startup Story !

Amis startuppers, bonjour,

Voici mes 4 conseils :

1.       Eligibilité : « Attention, seules les entreprises qui ambitionnent de réaliser plusieurs dizaines de millions d’euros de chiffres d’affaires à 5 ans et d’occuper une position de leader sont éligibles. Donc, si vous n’avez pas ce profil, n’essayez pas de lever des fonds. Et choisissez de vous financer plus classiquement, par vos clients par exemple ! » (Extrait de l’interview de Christophe Chausson pour Business Angel France).

2.       Valorisation : Dans la série Startups : allez-y molo sur les valos, ne prenez pas les business angels pour des pigeons et gardez les pieds sur terre.

3.       Vive l’argent intelligent : Sélectionnez vos investisseurs sur ce qu’ils peuvent vous apporter en plus de l’argent = réseau, expérience, conseils. Pour info, j’ai fait rentrer un business angel chez Juste à temps en 2010 et depuis j’ai une croissance > 20 %. Magique ? Non, Angélique !

4.      Timing : Avant l’heure, c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure ! Je cite toujours Christophe Chausson « Pour ce qui est du timing, l’idéal est de lever quand on a déjà des premiers clients et donc du chiffre d’affaires. Dans le cas contraire (aucun chiffre d’affaires), c’est possible, mais le minimum est de pouvoir montrer de la traction : croissance du nombre d’utilisateurs ou des téléchargements dans le cas où votre nouveau produit/service est utilisable gratuitement dans un premier temps. »

Attention à ces 2 erreurs :

  • Dilution : Cédez au maximum 20 % (10, c’est mieux) du capital lors d’un 1er tour.
  • Perte de temps : Attention, une levée de fonds, c’est très chronophage. Donc, préparez-vous à une course de fond(s), parsemée d’obstacles (Soit dit en passant, c’est une bonne préparation pour le métier d’entrepreneur.)

Bonne levée !

Patrick Hannedouche

LogoBusinessAngelFrance

PS : A propos de Patrick Hannedouche (photo jointe) et de Business Angel France

En 1990, Patrick a créé Juste à temps, le cybermarché du bureau. Fort de son expérience entrepreneuriale, il est devenu investisseur dans des créations d’entreprise où il apporte sa vision, son expérience, son réseau et du capital. Il exprime ses idées et transmet ses conseils sur Business Angel France.

Recevoir notre Zapping