Pensée d’entrepreneur : Le leadership par le CEO de Twitter

Lorsque l’on est entrepreneur, on aime avoir le retour d’expérience et les sages conseils d’entrepreneurs à succès. Leur vision concrète, pragmatique et leur discours sans langue de bois, fascine et inspire. Voici le second volet de notre chronique « Pensée d’entrepreneur » que nous avions débuté avec Brad Feld le super VC. Aujourd’hui, Dick Costolo, CEO de Twitter nous donne sa vision du leadership.

Le leadership. Voilà une notion à la fois complexe et abstraite. Un bon entrepreneur est avant tout un bon leader. Mais comment être un bon leader ?

Dick Costolo donne son avis sur la question en s’adressant principalement aux startups. Il nous adresse deux conseils à appliquer avant d’être la tête dans le guidon ;)

1/ Un bon leader ne cherche pas à être aimé mais il cherche à être franc

Selon Costolo, un leader doit vraiment se préoccuper des personnes sans pour autant faire attention à ce qu’ils peuvent penser de lui. Le leadership se base sur la clarté et pas sur l’espoir d’être perçu positivement.

Notre avis : Être imperméable aux critiques, ne pas prendre les remarques personnellement est fondamental, effectivement. D’ailleurs, le leader est bien celui qui doit savoir prendre du recul, et prendre des décisions rapidement à sang froid. Il ne doit pas tomber dans l’émotivité mais toujours rester rationnel et objectif (même si c’est parfois difficile).

Le leader doit aussi savoir diriger. Sa vision doit être claire et sa communication aussi. Pas de perte de temp

s, dans des formules et de la langue de bois. Pas de discours approximatif qui laisserait place à des malentendus. Concision et précision sont nécessaires pour diriger des hommes. Mais tout ceci serait complètement inefficace si le leader n’accordait pas d’importance aux personnes qui travaillent avec lui. Leurs personnalités, leurs différences, leurs forces mais aussi leurs faiblesses. De l’humain oui, mais avec de l’imperméabilité.

2/ Un bon leader ne cherche pas à en copier un autre, il a son propre style

Selon Costolo, plusieurs chemins mènent à la réussite. Essayer de copier le style de leadership de personnalités comme Steve Jobs, Bill Gates etc. n’est pas une bonne chose. Ce qui a bien marché il y a 10 ans ne marchera plus forcément de nos jours. Les temps changent et le leadership aussi.

Notre avis : Il existe plusieurs styles de leadership, le tout est de rester fidèle à soi-même et à ses valeurs. Un leader, par définition, n’est pas une copie d’un autre ou une n-ième réplique d’un Jobs ou d’un Gates. Un leader a son style, sa touche personnelle qui fait qu’on l’admire et qu’on accepte de le suivre. Les leaders de la génération Y et Z ont un vécu différent de celui de la génération précédente. Leur style de leadership sera, par conséquent, marqué par leur vécu, par leur époque et très certainement par l’émergence des nouvelles technologies et de l’esprit entrepreneurial.

3/ Un leader l’est tôt et se «  bonifie » au fil du temps

Justement, le CEO de Pinterest Ben Silbermann aimait penser aux autres entrepreneurs comme étant des personnes ayant chacune des super pouvoirs spéciaux. C’est d’ailleurs une image que partage Costolo et qu’il étend à tous les managers. Pour lui, chaque fondateur, avant même de devenir manager d’une équipe plus étoffée, doit se préoccuper des questions de leadership. Le plus tôt sera le mieux. Il faut que ces questions fassent partie de la culture d’entreprise pour éviter certaines erreurs.

Notre avis : Oui, pour un leadership dès que possible mais chaque chose en son temps. Le plus important au début de l’aventure entrepreneuriale est de passer le cap des 3 années, de trouver un bon business model qui rencontre et satisfait un marché. Les questions de leadership viennent ensuite.

Le mot de la fin : Réveillez les leaders qui sommeillent en vous ! ;)

Recevoir notre Zapping