Pensées : 99designs, une Success Story qui s’exporte bien !

Siham Belouadheh, Country Manager France de 99designs, nous raconte l’histoire de la Success Story 99designs. Une interview qui regorge de conseils, d’informations pratiques et qui redonne la pêche ! Elle revient sur la création de la startup pour retracer les étapes qui ont fait son succès et ont permis son internationalisation. A découvrir dans ce qui suit ;)

L’idée de deux jeunes entrepreneurs tout juste majeurs

Le lancement officiel de 99designs a eu lieu en 2008 en Australie. Mais l’idée avait germée quelques années auparavant dans la tête de nos fondateurs Mark Harbottle et Matt Mickiewicz, tout juste majeurs à l’époque. Fondateurs également du site mondialement reconnu pour ses tutos et ressources en webdesign et développement SitePoint, designers et développeurs s’amusaient régulièrement à mettre en compétition leurs compétences en design graphique depuis les forums. De fil en aiguille, startups et entrepreneurs ont challengé la communauté sur leurs propres projets de création de logo, webdesign ou autre en proposant une rémunération. L’idée révolutionnaire était là : les clients étaient très enthousiastes à l’idée de pouvoir choisir parmi des dizaines de concepts et les designers ont sauté sur l’occasion de générer des revenus complémentaires. Restait tout à construire – l’interface, les outils de communication, les moyens de paiement, les copyrights… pour que naisse 99designs. Aujourd’hui, c’est plus de 250 000 petites entreprises qui ont fait appel à notre communauté des designers via les concours de design et près de 45 000 projets 1-to-1 ont été réalisés depuis le lancement l’an dernier.

2011 : propulsion du concept à l’international

Jusqu’en 2011, les dépenses marketing sont proches de zéro. Growth hack et bootstrap sont nos maitres mots. L’objectif principal est de construire une place de marché aboutie pour 1) aider les designers à prospecter et 2) apporter une solution rapide et de qualité aux les clients à la recherche du design/designer idéal. Le bouche à oreille est notre arme et la Sillicon Valley nous tend les bras. On s’y installe en 2010 afin de se rapprocher de nos clients et aussi pour lever des fonds. Entre dans la course notre CEO, Patrick Llewellyn, cette même année qui refuse à tour de bras les offres des investisseurs. C’est en avril 2011 qu’il boucle une levée de série A de 35 millions de dollars auprès d’Accel Partners qui nous permet de nous internationaliser avec une première acquisition en aout 2012 du leader européen 12designer. Aujourd’hui, nous disposons de bureaux à Melbourne, San Francisco, Paris, Berlin, Londres, Buenos Aires. Et d’autres à venir cette année ! 99designs est disponibles dans 6 langues.

4 points clés ayant facilité l’internationalisation de la startup

4 éléments ont favorisé notre internationalisation en Europe et peuvent valoir pour toutes les régions du monde :

  • Le rachat du plus grand concurrent européen : 12designer qui nous a permis d’approcher le marché européen rapidement. Installé à Berlin, 12designer était déjà à l’époque disponible en 6 langues et leader en Europe. Ce rachat a permis d’apprendre rapidement les modalités de chaque pays, d’accélérer notre notoriété et par conséquent notre développement. Cette stratégie a été répliquée au Brésil en 2013 avec le rachat de LogoChef.
  • Le recrutement stratégique de Country Managers et entrepreneurs locaux sur chaque marché clé dont la France, l’Angleterre, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne, l’Italie, et le Brésil. Passionnés, autonomes et créatifs, ces « intrapreneurs » sont extrêmement motivés par la croissance, connaissent très bien leur marché et sont force de proposition sur les grands projets stratégiques.
  • Les outils de communication 2.0. Nous sommes ultra-connectés avec les US et Melbourne, où se trouve d’ailleurs toute notre équipe technique. Nous profitons de tous les outils disponibles pour rester connectés, s’informer et tenir informer et aussi mener des projets ensemble. HipChat, Atlassian, Jira, Trello, Google Doc, Asana et bien d’autres facilitent au quotidien la gestion de nos projets et nous aide aussi à créer du lien entre toutes les équipes dans le monde.
  • Le marché du design graphique est un marché très dynamique en France avec une croissance du nombre de graphistes sortis d’école et un besoin en communication récurrent chez les TPE, PME et startups, dont les moyens financiers sont limités. Aujourd’hui, 99designs a permis d’ouvrir le marché du design graphique aux petites entreprises qui en étaient exclues et d’offrir aux graphistes un outil de prospection efficace, qui leur permet de travailler pour des clients à travers le monde.

Les erreurs à éviter pour une internationalisation réussie

Voir à travers le prisme des clichés du type « C’est tellement mieux à San Francisco » est à absolument éviter car ce n’est pas mieux du tout ! La concurrence y est rude, la vie coute chère, et même si votre accent français peut devenir un atout, il sera loin d’être suffisant. Par conséquent, il vaut mieux prendre son temps pour construire un produit abouti et sécuriser sa croissance locale avant de penser à s’internationaliser.

Il nous aura fallu plus d’un an de réflexion et d’échanges pour concrétiser notre arrivée en Europe. Prendre le temps de connaître les nouveaux marchés, les habitudes des consommateurs, mais aussi de rencontrer les concurrents locaux, d’établir des contacts et partenariats stratégiques sont des étapes essentielles avant d’ouvrir un bureau à l’étranger.

L’Europe nous offre un terrain de test incroyable grâce à la diversité de chaque marché. Alors que l’on peut réussir en France, il est très facile de s’écraser en Allemagne, vice-versa. Par conséquent, à moins que +50% de vos clients soient aux USA, testez les marchés anglais et allemands avant de penser Outre-Atlantique ou Asie.

Conseils aux futurs entrepreneurs

Les soirées, apéro, petit-déj networking sont vos alliés : il est essentiel de partir à la rencontre de ceux qui ont déjà lancé leur activité pour s’enrichir de leurs expériences et construire votre réseau. Il viendra un moment où vous aurez besoin de partenaires solides de et/ou de recruter. Alors commencez et n’arrêtez jamais de networker.

S’entourer des bonnes personnes et surtout d’un bon développeur : avoir une idée, c’est super, l’exécuter c’est une autre paire de manches. Un dev expérimenté et passionné réalisera vos rêves d’entrepreneur du web.

Foncez ! Vous ne tenez plus en place dans votre boite actuelle ? N’attendez plus pour entreprendre !

Recevoir notre Zapping