Smartcity : Ôboem remplace la pub par l’Art au cœur des villes

Ôboem est un ovni sur la planète Startup. Une startup qui a pour objectif de permettre aux citadins de se réapproprier leur ville et en particulier les espaces publicitaires pour y afficher des œuvres d’art. Une belle ambition qui permet à la fois de démocratiser l’art en le sortant des galeries et en le rendant plus accessible mais aussi « désengorger » le paysage inondé de publicité. A découvrir au plus vite, dans ce qui suit ;)

La petite histoire

  • Comment j'ai eu cette idée business

C'est lors d'un voyage en Amérique latine à Valparaiso, au Chili, qu'on a eu l'inspiration : on est tombé sur un quartier qui est une énorme galerie à ciel ouvert, rempli d’œuvres d'art urbain de tous les styles et de centaines de pattes différentes. Toute la ville est colorée, ça change complètement le rapport à la ville. On s'est demandé avec Marie comment faire pour égayer nos villes et le concept d'ôboem est né.  Ôboem est né de la volonté de voir plus d'art dans l’environnement urbain et de diminuer la pression publicitaire dans les villes. Les portes des galeries restent difficiles à franchir pour beaucoup de Français et cela pour des raisons culturelles. L’accès à l'art est encore trop confidentiel. En même temps les citadins sont inondés de messages publicitaires à longueur de journée. Pourquoi ne pas utiliser les espaces publicitaires urbains pour afficher des œuvres d'art dans la rue ? Cela permet aux artistes émergents de toucher un public plus large et tout le monde peut profiter de cette galerie à ciel ouvert.

  • Pourquoi je me suis lancé en entrepreneuriat

Une volonté de ne plus vouloir dire "oui patron" et une envie folle de mener à bout ce projet qui nous passionne depuis le début. J'avais envie de me lancer dans l'entrepreneuriat depuis longtemps mais je ne trouvais pas le bon projet. Je voulais vraiment travailler sur un projet qui soit à la fois financièrement viable et bénéfique pour toute la société. Ôboem remplit ces critères.  

Victoria Stagni

Pitch Minute

  • L'équipe fondatrice

Oliver Moss, CEO, (7 ans chez PriceMinister SAV/SEO/RP)

Marie Toni, DG, ( Master Commerce International, 4 ans import/export dans une TPE )

  • Date de création & siège social

28 juin 2017 à Bordeaux

  • Concept

Ôboem est un site de mécénat participatif qui affiche des œuvres d'artistes émergents sur des emplacements publicitaires urbains grâce à la vente de reproductions.  

  • Comment ça marche?

Ôboem a été imaginé pour que tout le monde puisse participer à la promotion de l'art et à l’embellissement de nos villes grâce au mécénat participatif.

En achetant une reproduction d'œuvre exposée sur Ôboem n'importe qui peut devenir mécène en aidant un artiste à exposer son travail et décider du contenu qui sera affiché sur les panneaux publicitaires.

50% des recettes des ventes sont dédiés à l'achat des espaces publicitaires. Nos utilisateurs participent donc activement à diffuser l'art en ville.

  • Taille & pertinence du marché

Ôboem se situe au croisement de deux marchés en pleine extension : Le financement participatif (croissance à 3 chiffes depuis 3 ans)  et la vente d'art en ligne (+15% entre 2015 et 2016).  Les consommateurs cherchent également de plus en plus à acheter de manière éthique et c'est ce que nous proposons.

Notre public est très large, il va de l’étudiant au petit budget qui souhaite décorer son logement tout en participant à la démocratisation de l'art, à l'amateur d'art qui veut acheter des reproductions d’œuvres exclusivement disponibles sur Ôboem. Nous avons une gamme de cinq types de reproductions conçue pour tous les budgets.

L'entourage et les admirateurs des artistes sont aussi des contributeurs importants, parce qu’ils ont envie de voir l'art qu'ils aiment affiché aux yeux de tous.

  • Pourquoi ça marchera?

Le marché de l'art en ligne et le financement participatif sont deux marchés en plein essor. Les modes de consommation changent et Ôboem propose une expérience bien au-delà du simple achat.

Ôboem répond à un besoin universel, remettre l'art au cœur de nos vies. Ôboem c'est une manière nouvelle et solidaire de consommer de l'art. Au lieu de simplement acheter une affiche sur un site de e-commerce on permet à nos utilisateurs de devenir acteur d'un mouvement qui veut placer l'art au cœur de nos villes et aider les artistes à trouver leur public. 

Photo site_Oboem_2

  • Concurrents et différenciation/atouts

Nos concurrents indirects sont les sites de ventes d'art mural comme Juniq, Society 6 ou encore Allposters car nous vendons des produits similaires à un tarif équivalent. Notre modèle unique de mécénat participatif et d'affichage d’œuvres d'art sur les espaces publicitaires nous démarque nettement de nos concurrents.

  • Business Model/ monétisation

Notre business modèle actuel est celui du financement participatif (15% de commission sur toutes les contributions) mais nous allons rapidement développer notre galerie d'art participative avec un modèle unique.

  • Accompagnement

Nous sommes incubés chez Bordeaux Aquitaine Premières à Darwin (Bordeaux).

  • Site web

Par ici pour découvrir le site!

  • Chiffres Clés

- Une centaine de clients en seulement deux mois (sans budget marketing)

- 30€ de panier moyen

- Taux de conversion de 1,5 %

  • Prochaines étapes du projet

Nous avons lancé Ôboem il y a quelques semaines avec seulement 5OOO€ d'apport personnel et j'ai fait moi-même le site alors que je n'y connaissais rien il y a un an. Même si avec Wordpress et quelques bons plugins on peut faire d'excellents sites nous aimerions rajouter plus de fonctionnalités sur le site et améliorer la vitesse et l’expérience utilisateur.

Dans un deuxième temps nous allons lancer une galerie d'art participative avec un modèle unique pour que les artistes puissent gagner de l'argent grâce à la vente de leurs œuvres mais pas que (on ne peut pas tout dévoiler maintenant) ! Nous préparons également une version d'Ôboem dédiée aux professionnels de l'art et de la culture. Ils utiliseraient la plateforme pour financer des campagnes d'affichage (toujours artistique) grâce au mécénat participatif et nous nous chargeons de l'achat média auprès des régies. Un éditeur de BD pourrait vendre des BD en pré-commande pour financer l'affichage. L'affiche exposée dans la rue devra toujours avoir une valeur artistique

Recevoir notre Zapping