App : Lofty, stocker ses affaires en 2 clicks !

Les appartements ont tendance à devenir de plus en plus petits, surtout dans les grandes villes. 80% des citadins de ces grandes agglomérations manquent d’espace de rangement. C’est à ce problème épineux que s’attaque la start-up Lofty.  Sans bouger de chez eux, les utilisateurs peuvent demander l’enlèvement de leurs affaires et en demander le retour dans la journée quand ils veulent. Le tout se pilote de chez soi en utilisant une application mobile. A découvrir dans ce qui suit ;)

Pitch Minute

  • L'équipe fondatrice

Cédric Naintré, 49 ans, DG, HEC Exec MBA, serial entrepreneur internet B2C

Laurence de Lavallade, 45 ans, Marketing, directrice e-commerce Celio, Carrefour

Augustin Luneau, 49 ans, Opérations, directeur opérations Canterbury NZ UK

  • Date de création & siège social

Service lancé en janvier 2016, pépinière du Village by CA.

  • Concept

Service B2C. Lofty permet aux Parisiens et Londoniens de libérer leur appartement des affaires qui l’envahissent et de les récupérer en un clic. Intactes. Sans bouger de chez eux.

  • Comment ça marche?

Lofty emporte, garde soigneusement et rapporte des boites de rangement Lofty, ainsi qu’objets comme skis, vélos, poussettes, valises, cartons, petits meubles. Le service est piloté par web ou app mobile iOS et Android. Les clients peuvent aussi prendre des photos des affaires rangées via l’app et répertorier le contenu de chaque boite ou objet afin de ne rien oublier.

Paris-lofty-dessin-6

  • Taille & pertinence du marché

Le marché potentiel devrait égaler à terme celui du self-stockage : plus du milliard d’euros en Europe.

  • Pourquoi ça marchera?

90% des urbains en grandes villes manquent de place de rangement mais seulement 3% font appel au self-stockage. Plus intéressant, 58% ne veulent pas entendre parler de self-stockage, jugé trop cher, pas assez pratique, et source de stress et de perte de temps. Lofty a créé un nouveau service accessible (à partir de 19€/mois), sans besoin de bouger (enlèvements et retour à domicile), et ajouter des paramètres d’hyper-service (photos et répertoire rangement dans l’app + enlèvement et retour dans la journée).

  • Concurrents et différenciation/atouts

La principale concurrence est le statu quo ! Il faut que les clients comprennent que leur appartement est fait pour vivre, pas pour stocker. Quelques acteurs existent sur ce marché (par exemple Lovespace et Spaceways à Londres), mais ils sont déterminants pour communiquer et aider à créer cette catégorie de service. Le self-stockage malgré ses limites, reste la solution de référence, même s’il répond surtout aux attentes de ceux qui déménagent. La nouvelle catégorie de service répond à un besoin de long terme créé par le coût élevé du logement en grands centres urbains comme Londres, Paris, Amsterdam, Stockholm, Copenhague, Vienne, Milan.

o

  • Business Model/ monétisation

Modèle de revenus par abonnement. A partir de 19€/mois pour 2 boites puis 4,90€/mois par boite ou objet.

Variabilisation des coûts liés au service par intégration de fournisseurs logistiques.

  • Financement

300k€ levés en 2015 auprès de BA français et britanniques (serial entrepreneurs internet). 500k€ en cours de levée.

  • Site web

Par ici pour découvrir le service !

  • Prochaines étapes du projet

Lancement du service à Londres fin 2016.

Besoins de la startup: Financement, Recrutement

  • Un mot aux investisseurs

La levée actuelle permet de bâtir sur la preuve de concept réalisée et le déploiement du backend et des applications mobiles fait avec succès.

L’essentiel de la nouvelle levée sera concentrée sur le développement commercial avec la mise en place de partenariats online et offline de distribution, et la mise en place d’une offre B2B pour les TPE.

12m84s2nyk

Recevoir notre Zapping