FinTech : RobindesBank, le justicier bancaire redonne le pouvoir aux clients

Voilà une belle startup qui propose d’inverser le rapport de force avec son banquier. Le principe ? Permettre aux clients de noter leurs banques, faire part de leur mécontentement et être conseillés en conséquence. Découvrez ce projet dans ce qui suit ;)

La petite histoire

  • Comment j'ai eu cette idée business

Toujours se méfier de ses ex. C’est peut-être ce que se disent certaines banques qui ont affaire à Robindesbank. Depuis octobre 2015, son fondateur, Vincent Mandon, utilise effectivement sa propre expérience, au sein de la Société Générale, pour lutter contre les abus des banques. « J’y ai passé quatre ans, après huit ans dans l’audit. Je connais bien les rouages internes, alors que la plupart des gens sont désarmés. Ils ne savent pas que la loi est en faveur du client. Du coup les banques en profitent »

  • Pourquoi je me suis lancé en entrepreneuriat

A la genèse de la création de mon entreprise « Un de mes clients entrepreneur avait dû fermer sa boite. Sa banque lui a dit qu’il devait hypothéquer sa maison, alors que ce n’était pas vrai. Je l’ai aidé et il a pu conserver son bien. » A partir de là, je passe six mois à aider bénévolement des particuliers et des professionnels pour tester mon idée d’entreprise. « C’est là que je me suis rendu compte qu’il fallait inverser le rapport de force».

 

Pitch Minute

  • Le fondateur

Vincent Mandon, 42 ans, CEO, diplômé de ESG, j’ai commencé ma carrière chez Arthur Andersen cabinet d’audit externe jusqu’à l’Inspection dans une grande banque de détails Française.

  • Date de création & siège social

Novembre 2015. Nous sommes hébergés au Palais Brongniart (ancienne Bourse de Paris), petit clin d’œil à la finance toute puissante qui en oublie l'humain.

  • Concept

Première plateforme numérique pour défendre vos droits face à la pression bancaire. Nous offrons à nos clients la possibilité de noter son agence bancaire, de régler tous types de litiges et de changer de banque.

RobindesBank

  • Comment ça marche?

Il vous suffit de remplir un formulaire correspondant à votre problématique depuis votre smartphone, tablette ou ordinateur. Vous avez eu un litige, un mauvais conseil, un problème sur les frais, un sentiment d'être mal accompagné ou un quelconque problème avec le service de votre banque. Vous rédigez votre réclamation et RobinDesBank s'occupe du reste. De plus, les personnes qui s’inscrivent au site, bénéficient d’une messagerie interne personnelle, leur permettant d’avoir des avis et conseils. Une vraie plateforme bancaire INDEPENDANTE 100% digitale.

  • Taille & pertinence du marché

Robindesbank est sur une autoroute avec un marché bancaire en pleine mutation. En France, il y a 71 millions de comptes courants. Les particuliers et entreprises ne savent ni communiquer avec leurs établissements financiers ni se défendre en cas de problème bien que 99 % d’entre eux soient bancarisés. 60% des consommateurs sont désarmés en cas de litige. World Retail Banking Report 2014 réalisée par Capgemini dans 32 pays, montre une évolution négative de la satisfaction client vis-à-vis de leur banque, notamment en France avec une part de satisfaits qui passe de 36% en 2013 à 33% en 2014, motivée notamment par des attentes de la génération Y dont seulement un représentant sur cinq est satisfait.

  • Pourquoi ça marchera?

Robindesbank est une marque forte, compréhensible de tout le monde. Robindesbank apporte une liberté dans les relations bancaires. Robindesbank rend simple ce qui est compliqué. Il change le rapport de force tel est le credo de Robindesbank. Il répond parfaitement aux attentes des clients. Nous sommes du côté des consommateurs. Tout le monde a eu dans sa vie au moins un souci avec sa banque.

  • Business Model/ monétisation

BtoB et BtoC pourcentage de gain du client 

  • Reconnaissance, prix à des concours 

Le mensuel "Mieux Vivre Votre Argent"(L’Express) d'octobre 2016 a analysé les produits et les services de Robindesbank.com en nous donnant 3 étoiles. 

« Votre Argent » nous crédite d'utiliser les bons arguments et le jargon adéquat pour vous défendre face à la pression bancaire.

  • Site web

Par ici pour découvrir le site web.  

Besoins de la startup

  • Un mot aux investisseurs

2016 fut l’itération du modèle, 2017 sera l’année de la levée de fonds. Un justicier bancaire est né. Il nous faut environ 1,2 millions d’euros.

Recevoir notre Zapping