Saas : Bifasor, digitalise et simplifie la logistique et le transport en Afrique

Voilà une startup française fraichement créée et déjà à l’international. Primée par French Tech Ticket, finaliste du Transport & Logistics startup contest 2016 et accompagnée par Paris Pionnières, Bifasor est déjà très prometteuse (oui j’aime parler au féminin des startups – toute façon c’est féminin, nah !). Bref, Bifasor est une offre complète pour organiser, assainir et digitaliser le marché de la logistique en Afrique. Grandes ambitions et énorme potentiel portés par une équipe complémentaire et qui connait très bien le secteur. A suivre dès maintenant (oui, là tout de suite) ;)

Pitch Minute

  • L'équipe fondatrice

Issu d’une famille de transporteurs et originaire du Burkina Faso, Zakaria Dabone, 37 ans,  est le CEO de Bifasor. Titulaire d’un master en économie de  l’Université de Ouagadougou, il est un ancien Cadre Supérieur au Ministère de la Jeunesse et l’Emploi  du Burkina Faso.

Rym Soussi, 34 ans, de nationalité franco-tunisienne, est la responsable de la communication de Bifasor. Diplômée d’un master communication interculturelle de l’Université de Marne la Vallée, elle a à son actif 8 années d’expériences dans la communication dont 2 à l’Alliance Française du Ghana.

Steven Jay Silverstein, 34 ans, de nationalité américaine, est le COO de Bifasor. Diplômé d’un Master Sciences Politique de l’univesité de Harvard, il a eu plusieurs expériences dans les secteurs public et privé et en ONG notamment au Togo, Ghana, Liberia, Burundi. 

  • Date de création & siège social

Février 2016 à Paris.

  • Concept

Bifasor est une plateforme de mise en relation et une Marketplace pour les professionnels du transport et de la logistique opérant en Afrique ou souhaitant y opérer.

  • Comment ça marche?

Bifasor est un logiciel en SAAS composé de :

  • Une plateforme de mise en relation BtoB pour les entreprises. Les entreprises inscrites peuvent y trouver partenaires et clients mais aussi gérer leur activité grâce à un tableau de bord.

-           Une MarketPlace réservé à des vendeurs indépendants de pièces de rechange et d’équipements logistiques pour les acteurs du transport.

  • Taille & pertinence du marché

Bifasor s’adresse à tous les acteurs impliqués dans la chaîne logistique à savoir les autorités portuaires, les opérateurs de transport maritime, les chargeurs (importateurs, exportateurs, industriels, distributeurs, commerçant etc), les transporteurs, les transitaires, les commissionnaires de transport, les entrepositaires, les vendeurs de pièces de rechange et d’accessoires de camions ainsi que les garagistes, opérant ou souhaitant opérer sur le continent africain. Nous ciblons prioritairement les petites et moyennes entreprises de transport et logistique. En se basant sur les données fournies par l’Organisation Mondiale du Travail, nous estimons leur nombre à 2-3 millions sur le continent, ce qui correspond à 6-7 millions d’utilisateurs potentiels.

En outre, l’Afrique se distingue ces dernières années par une très forte augmentation du volume des échanges. Selon le rapport de Frost et Sullivan, les volumes des échanges en Afrique Sub-Saharienne quadrupleront d’ici 2030, passant de 120,6 millions de tonnes en 2009 à 384,6 millions de tonnes. Selon ce même rapport, les volumes des échanges inter-régionaux vont augmenter de 345% sur la même période. Cette tendance nécessite un nombre important de véhicules de bonne qualité mais aussi une organisation et une gestion à la fois efficace et efficiente rendue possible par des outils fiables, accessibles et interactifs, c’est-à-dire les TIC.

  • Pourquoi ça marchera?

Le secteur du transport et de la logistique en Afrique pâtit de plusieurs difficultés qui entravent son bon fonctionnement: structure fragmentée, vétusté de son parc, coûts élevés, insuffisances enregistrées en matière d’information, d’organisation et de gestion.

Cette fragmentation a laissé place à des intermédiaires chargés de mettre en relation chargeurs, transitaires et transporteurs en échange d’une commission exorbitante. Leur caractère informel les soustrait de toute responsabilité de qualité de service et induit des répercussions sur toute la chaîne logistique: retards, prix élevés, perte d’argent, activité ralentie.

Le but de Bifasor est de remédier au manque de transparence de la chaîne logistique et de visibilité des acteurs du secteur à l’origine de cette fragmentation, à travers la digitalisation de leurs relations et la rationalisation de leurs activités.                                    

Ainsi, en intégrant la communauté de Bifasor, les utilisateurs bénéficieront de nombreux avantages qui leur permettront d’optimiser et de croître leurs activités. En premier lieu, étant donné que près de 90% des PME et TPE du secteur en Afrique ne disposent ni de site internet, ni de service marketing pour se faire connaître, leur présence sur la plateforme leur permettra de gagner une visibilité auprès des différents acteurs et de communiquer sur leurs produits et services.

En concentrant l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique au même endroit, Bifasor facilite l’intégration et le flux des activités logistiques grâce à une collaboration renforcée avec les acteurs ou tiers concernés. Ce système a pour vocation de se substituer au traditionnel bouche à oreille. Il leur sera ainsi plus aisé de trouver les prestataires répondant à leurs critères spécifiques ou d’optimiser leurs activités en trouvant de nouveaux clients. Ces facilités auront un impact sur la qualité de leur service (plus rapide et moins cher) et l’amélioration de leur productivité.

Par ailleurs, la difficulté de trouver des pièces de rechange compte tenu de l’âge des véhicules et/ou l’absence de concessionnaires de marque a pour conséquence de mettre les transporteurs dans l’incapacité de renouveler ou maintenir leur flotte. Cette problématique justifie la mise en place d’une marketplace leur permettant d’acheter en ligne les produits dont ils ont besoin.

Enfin, l’accessibilité de la plateforme (web et application mobile) s’inscrit dans une mouvance où les relations commerciales en Afrique s’intègrent de plus en plus à l’essor du digital. En effet, nous assistons à une explosion de l’utilisation des téléphones portables, accessibles à très bas coûts, et une démocratisation de l’accès à internet grâce à l’internet mobile (3G, 4G) et l’arrivée de la fibre optique dans tous les pays du continent.

  • Concurrents et différenciation/atouts

Bifasor est en concurrence avec les courtiers informels et les plateformes de gestion de frêts, telles que GT Nexus, Shippeo, uShip, même si ces dernières ne sont pas encore déployées en Afrique.

A la difference de nos concurrents qui ne ciblent que les chargeurs et transporteurs, Bifasor s’adresse à l’ensemble des acteurs qui interviennent dans  chaîne logistique : chargeurs, transporteurs, entrepositaires, transitaires, commissionnaires de transport et vendeurs de pièces de rechange.

Les utilisateurs de Bifasor disposeront à terme d’un tableau de bord multi-utilisateurs leur permettant de collaborer au sein de l'entreprise et d’interagir avec leurs clients et partenaires. 

Enfin, nous sommes soutenus par trois acteurs majeurs du transport et de la logistique en Afrique dont l’influence couvre la plupart des pays du continent.

  • Business Model/ monétisation

 Nous avons opté pour un business modèle freemium avec trois “revenue streams". L’inscription est gratuite. L’accès à plus de fonctionnalités est payante via un abonnement (Saas), la publicité nous génère des revenus et nous prélevons une commission sur les ventes de la Marketplace.

  • Accompagnement

Nous sommes actuellement incubés à Paris Pionnières, et nous sommes accompagnés par le programme French Tech Ticket.

  • Reconnaissance, prix à des concours

Nous avons gagné la première édition du concours French Tech Ticket .

Nous sommes également  finalistes du “Transport & Logistics startup contest 2016”

  • Site web

Par ici pour faire un tour sur le site!

  • Prochaines étapes du projet

Nous effectuons actuellement le bêta test au Burkina Faso, au Ghana et en France.

La partie MarketPlace viendra par la suite. Nous l’intégrerons à la plateforme dès que nous auront atteint une masse critique d’utilisateurs.

Une fois cette étape passée, viendra la phase de développement de Bifasor. Elle consistera à financer du matériel roulant (camions), d'équipement de manutention (grue, chariot élévateur) d'entrepôt par les usagers de la plateforme en crowdfunding ou financement participatif.

Besoins de la startup

  • Un mot aux investisseurs

Nous souhaitons lever, entre 1.500.000 et 3.000.000 euros. Cette sommes va servir acheter du matériels informatique, à recruter 10 développeurs pour améliorer la plateforme et développer de nouvelles fonctionnalités, mettre en place  la MarketPlace et à ouvrir des bureaux en Afrique (au Rwanda, au Nigéria et en Afrique du Sud).

Capture decran 2016-03-16 a 15.43.54

Recevoir notre Zapping